Rédaction web : 8 questions à se poser avant d’écrire votre prochain article de blog

Se lancer dans la rédaction web ne fait pas sans préparation, car rédiger pour internet se révèle bien plus complexe que sur support papier.

La hâte n’a pas sa place ici.

La vérité est que l’écriture web a ses spécificités. Il n’est pas question de maîtriser seulement la grammaire et l’orthographe, il faut aussi comprendre les enjeux de l’éditorial web.

Pourquoi une telle exigence ?

Parce que le lecteur ne lit pas sur l’écran comme sur du papier. Il lit en diagonale. Jamais en ordre.

Ensuite, son taux d’attention est très réduit. Sans cesse appâter par l’univers bruyant du web il est sollicité çà et là par ses réseaux sociaux, les notifications de ses applications et les vidéos amusantes.

Enfin, l’internaute est un individu pressé. Il faut donc captiver son attention dès les premières lignes.

Voilà pourquoi le chargé de rédaction web doit se préparer avant d’écrire la première ligne.

Pour vous aider à réussir vos projets éditoriaux web, voici 9 étapes à valider pour atteindre vos objectifs.

1-De quoi parle votre article ?

Foncer tête baissée dans la rédaction de votre billet ne sera que pure perte de temps.

La bonne attitude consiste à préciser le sujet de votre projet dès l’avant-écriture. En d‘autres termes, vous devez préciser le thème de votre article.

Aller dans cette direction vous permettra de mieux agencer vos idées, les différentes parties qui vont la composer ainsi qu’à garder un cap.

Mieux encore, vous aurez plus de faciliter pour définir un angle d’attaque et pourrez ainsi mieux expliquer votre idée sans aller dans tous les sens.

En fin de compte, vous serez parvenu à structurer votre article et à le rendre plus simple lors de la phase de rédaction.

2-Est-ce que je lirais ça ?

La botte sécrète des meilleurs rédacteurs est de cultiver l’empathie au quotidien. En d’autres termes, vous devez toujours vous mettre à la place de vos lecteurs.

Est-ce que vous serez capable de lire et apprécier votre article.

Vous devez donc imaginer que quelqu’un d’autre l’ait rédigé et porter un jugement objectif et critique.

Cette phase vous permet de produire un contenu plus fin et percutant.

3-A qui est-il destiné ?

Rédiger un bon contenu pour internet va de pair avec la connaissance de votre audience.

Pour qui écrivez-vous ? Il faut le savoir dès le début.

Vous n’écrirez pas un article pour femme enceinte comme un article destiné à une femme en phase de divorce.

Respecter cette étape revient à ressortir le niveau de langue à utiliser, le vocabulaire à employer, le style et le ton qui devront être employés. Il ne faut rien oublier.

Rien.

4-Quel est votre objectif ?

La question de l’objectivité de votre contenu est cruciale. Elle oriente votre écriture.

Écrivez-vous un article pour présenter un produit ? Pour informer tout simplement ? Pour expliquer le fonctionnement d’une solution ? Pour vendre une solution ?

Il serait intelligent de le savoir dès le début.

5-Mes lecteurs liront-ils cet article ?

Imaginez-vous voir vos lecteurs apprécier votre article ?

Cette question a le mérite de vous rappeler que vous n’écrivez pas pour vous, mais bien pour votre audience.

Vos lecteurs ont des préoccupations et ils veulent des réponses.

Votre écriture doit apporter des informations qui vont créer un état de satisfaction.

Si votre lecteur n’est pas satisfait à la fin de votre article, vous avez raté votre article.

Vous n’aurez que réussi à polluer le web avec un article vain de trop.

6-Qu’en est-il des titres ?

Sur le web, le titre est la première chose sur laquelle les regards des lecteurs se posent.

Un bon titre captif, séduit et force aux cliques.

Un mauvais titre pousse le lecteur à fermer votre page et fuir votre site ou blog comme de la peste.

D’ailleurs à propos des titres, le Grand publicitaire Eugene Schwartz a dit à ce propos :

“Le but d’un titre est de faire en sorte qu’ils lisent la deuxième ligne. Le but de la deuxième ligne est de leur faire lire la troisième ligne. Le but de la troisième ligne est de leur faire lire la quatrième ligne. Le but de la quatrième ligne est de…” et ainsi de suite. »

Dans le même ordre d‘idée, le maître de la publicité, David Ogilvy disait :

“En moyenne, 5 fois plus de gens lisent le titre que le reste du texte.”

On est tous d’accord avec ces sommités pour dire que le titre est capital dans le succès de votre article tout comme celui de vos autres contenus (page de vente, landing page, email marketing, etc.).

En fait, il en est l’élément le plus central.

Toutefois, il ne faut pas verser dans les click baits, ce type de titres qui ont pour seul but de forcer le l’internaute à cliquer et n’apportent aucune information utile derrière. Vous mérite z mieux que ça.

7-Comment votre article compte se distinguer ?

Dans le déluge de contenus produits et déversés sur le web chaque jour, vous devez trouver un moyen de vous différencier.

Comment comptez-vous rendre vos articles uniques des milliers d’autres articles qui polluent le web?

Est-ce par votre introduction captivante ? Est-ce par un titre-choc ?

À vous de créer votre différence et de produire un contenu unique.

8-Quels types d’appels à l’action y aura-t-il ?

À la fin de votre article, l’internaute ne doit pas s’en aller comme s’il sortait du cinéma avec sa dulcinée. Vous devez toujours le pousser à faire quelque chose.

Télécharger un livre blanc, commenter l’article, le partage, demander un devis. Il y a une multitude d’appels à l’action.

À vous de trouver celui qui correspond à votre domaine et votre audience. L’idée derrière cette stratégie est de toujours pousser un peu plus loin vos lecteurs dans votre tunnel de vente.

Vous l’avez vu, en suivant les points abordés dans cet article, vous êtes sur le bon chemin pour concevoir des contenus qui vont plaire à votre audience, véhiculer votre message et construire davantage votre image de marque auprès de votre audience cible.

La rédaction web n’est rien de bien magique, en suivant un canevas précis, vous allez parvenir à rédiger des contenus qui vont soutenir la croissance de votre business.

Avez-vous d’autres ponts à ajouter à cet article ? Quels procédés employez-vous pour rédiger vos articles ? Dites-le-nous dans les commentaires.

Laisser un commentaire